Alpha et Omega : L’origine – Patricia Briggs

Titre : Alpha et Oméga, l’origine
Titre VO : Alpha and Omega
Auteur : Patricia Briggs
Traducteur : Eléonore Kempler
Genre : Bit-lit
Tome :0
Edition : Milady
Parution : Mars 2011
Pages : 122
Prix : 6 €
ISBN : 978-2-8112-0498-3
***
***
***
Note : 15/20

  • La couverture : 1,5/4
  • L’histoire : 3,5/4
  • Les personnages : 3,5/4
  • Les lieux : 2,5/4
  • Le style : 4/4

Auteur : Patricia Briggs menait une vie parfaitement ordinaire jusqu’à ce qu’elle apprenne à lire. A partir de ce moment-là, ses après-midi se déroulèrent à dos de dragon ou à la recherche d’épées magiques, quand ce n’étai pas à cheval dans les Rocheuses. Diplômée en histoire et en allemand, elle est professeur et auteur. Elle vit avec sa famille dans le Nord-Ouest Pacifique.

Résumé : Le prologue de la nouvelle série dans l’univers de Mercy Thompson !
Découvrez la rencontre d’Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord.
Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu’il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu’elle ne paraît …

Pourquoi ce livre ? J’adore la série Mercy Thompson du même auteur et je voulais absolument lire son autre série qui était dans le même univers. J’ai choisis de le relire car c’est une valeur sûre et que j’aimerais relire quelques unes de mes séries depuis le début pour pouvoir bien les chroniquer.

Lu en : Août 2012

Chronique :

Je trouve la couverture très jolie mais les personnages ne sont pas du tout comme je les imagine (ni comme ils sont décrits dans le livre), ce qui fait baisser ma note. Je n’ai pas compris pourquoi les illustrateurs avaient décidé de dessiner Charles en gris et blanc alors qu’il est brun-roux en réalité. J’ai aussi trouvé qu’il avait la taille d’un grand chien ou d’un loup normal (en le comparant à la taille humaine d’Anna) alors que les garous sont sensé être beaucoup plus imposants.
Enfin, l’attitude d’Anna sur la couverture m’a parue en total décalage avec son caractère. Rien que dans la quatrième de couverture, elle est décrite violée et battue, je ne l’imagine donc pas du tout allongée à moitié en sous vêtements, les doigts dans la bouche.
En bref, bien qu’elle soit jolie, la couverture m’a presque parue déplacée par rapport au caractère des personnages.

J’ai adoré retrouver l’univers que Patricia Briggs avait monté dans Mercy Thompson. L’histoire est bien construite, les liens entre les personnages bien expliqués et je pense qu’on peut tout comprendre sans avoir lu les Mercy Thompson avant.

Lors de ma première lecture, j’avais lu les livres dans l’ordre de publication, et j’avais donc lu le tome 1 avant de lire le tome 0, et ça avait plombé ma lecture du premier tome. Je pense que c’est important de lire les tomes dans l’ordre et de commencer par le prologue, ça rend la lecture du tome 1 plus fluide et permet une meilleure compréhension des liens entre les personnages, de leurs actions, etc.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, pouvoir vivre la rencontre de Charles et Anna. Ce livre apporte d’excellente bases pour la suite, que ce soit concernant les loups en général ou dans les relations entre les personnages principaux. Je trouve malgré tout que c’est un peu court (environ 120 pages au prix d’un poche) et qu’ils auraient pu intégrer ce long prologue au premier tome.

J’ai vraiment adoré le personnage de Charles (qui n’apparait pas ou très peu dans les Mercy Thompson, si mes souvenirs sont bons). En apparence, il est très froid, toujours maître de ses émotions, « lisse », mais lorsqu’Anna rentre en jeux, c’est comme ci sa carapace se brisait et que l’on découvrait un autre personnage. J’ai également beaucoup aimé sa façon de parler de son loup comme d’une entité bien séparée de lui, comme s’ils étaient littéralement deux à se partager la même tête et le même corps.

J’ai trouvé le personnage d’Anna très touchant et je me suis très vite attachée à elle. J’ai été révoltée en apprenant ce qu’elle avait subi et je l’ai trouvée très courageuse, très digne malgré tout. J’ai beaucoup aimé son caractère, sa façon de ne pas se laisser abattre et d’aller de l’avant. Sa meute la martyrise littéralement au début du livre, et pourtant j’ai quand même trouvé que c’était un personnage très fort.

Et enfin, il y a Bran, qui est le Marrok (le grand chef de tous les loups garous d’Amérique du nord), et j’aime beaucoup son personnage. Il a une façon d’être omniprésent, de tout savoir (alors que finalement on le voit très peu) et de protéger tous ses loups que j’adore.

L’histoire se passe à Chicago, en grande partie dans le petit appartement d’Anna. J’ai bien aimé le lieu de résidence de la meute et son histoire, mais j’ai vraiment hâte de retrouver les personnages là où ils décident de partir à la fin du livre (suspense, suspense ^^).

Concernant le style de l’auteur, ça m’a fait un bien fou de retrouver la plume de Patricia Briggs ! J’ai lu ce tome d’une traite et je me suis régalée, et c’était vraiment un réel soulagement après la « panne littéraire » qui m’a paralysée une partie de l’été. Le style est fluide, ça coule tout seul, les pages tournent les unes après les autres comme par magie et on est presque surpris d’être à la fin du livre une fois que la dernière page se tourne. Du pur bonheur !

Bilan : J’ai adoré ce livre, et je le recommande chaudement (et surtout, surtout, commencez bien par celui-ci et pas par le tome 1, j’insiste).

Extraits :

« Charles se surprit à sourire encore, un vrai sourire cette fois-ci, et il la sentit se détendre un peu plus … et son visage ne lui faisait pas mal du tout. Il devrait appeler son frère Samuel pour lui dire qu’il avait finalement appris que son visage ne craquerait pas s’il souriait. Pour le comprendre, il lui avait suffi d’un loup Omega. » (page 24)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités